Tous les articles par admin

La fin de vie

Conférence « La fin de Vie » le 15/11/2018 à Soultz sous Forêts

par Robert Wohlfahrt médecin à Wissembourg

Avoir le choix de sa mort ! (soins palliatifs, euthanasie…)

Robert Wohlfahrt fait partie de l’association ADMD (Association pour le droit de mourir dans la dignité) qui œuvre pour une promulgation de loi sur l’euthanasie en France.

En Belgique et en Suisse, il y a déjà une réglementation sur le sujet.

En Belgique, c’est le médecin qui fait un terme par une injection et en Suisse c’est le patient lui-même qui prend la dose en la buvant.

Bien entendu, les critères pour y accéder sont bien encadrés, il faut notamment avoir une maladie très grave et incurable, répéter plusieurs fois la demande dans un laps de temps, une acceptation de l’ordre médical, et faire l’objet de souffrance physique effective.

En France, émerge plus d’ouverture dans ce sens, mais pour l’instant, seul une sédation terminal à 1 ou 2 jours de la mort présumé est autorisé.

Il reste donc de nombreux cas de stades intermédiaires où la souffrance et l’incurabilité sont biens présent mais où rien n’est prévu, par exemple pour la maladie de Charcot, les cancers de la gorge…

En soin palliatif, le recours est également bien encadré et limité dans le temps, uniquement au dernier stade et maximum 3 semaines, à coté de cela, il est mis en œuvre un réel accompagnement de la famille.

Dans le cas de Humbert, ses dernières volontés n’ont pas été écrites.

Pour éviter cela, il est important d’anticiper et écrire ses dernières volontés, les transmettre à un notaire, une association par exemple l’ADMD, au médecin, à la mairie et d’en parler autour de soi pour que les proches soient au courant.

De préférence, aussi avoir sur soi ses directives signées de sa main (dans le portefeuille) en cas de gravité extrême et dans l’urgence.

Globalement au sein de l’Europe, le sujet suscite beaucoup d’interrogations et de controverses d’ordre religieux.

« Un croyant peut-il être pour l’euthanasie ? »

Dans tous les cas, un facteur important à prendre en considération, c’est la souffrance physique et psychique.

Aujourd’hui, la loi proposée en France n’irait dans le sens de l’euthanasie que si la personne est consciente et lucide.

A noter que depuis que la loi est passée en Belgique, il a été relevé une baisse substantielle du nombre de suicides.

 

Contact ADMD :

Site : www.admd.net
ADMD écoute : 01 48 00 04 92

La fin d’Alzheimer

La Fin d’Alzheimer ?

La Conférence de Jean Thivent sur le thème de la maladie d’Alzheimer a remporté un franc succès, environ 120 personnes se sont déplacées sur Wissembourg pour y assister.

Jean Brice Thivent est Formateur Naturopathe, auteur du livre « De l’homme dévitalisé à l’homme vivant », son ambition est de donner les moyens à chacun de devenir acteur de sa santé.

Il nous fait tout d’abord part que la maladie d’Alzheimer est en train de monter en flèche, que les statistiques prévoient en 2025, que une personne sur deux de + 85 ans sera atteinte.

Il explique brièvement quels sont les changements que la maladie occasionne au niveau du cerveau et plus précisément de la communication entre les neurones. Cette communication est entravée par la présence de plaques d’amyloïdes, ce qui explique des pertes de mémoires, du déclin de la compréhension et de l’organisation entre autres.

Il présente le Dr Bale BREDESEN neurologue, qui a consacré plus de 30 ans à la recherche sur les maladies dégénératives et qui a joué un rôle important dans les avancées en matière de recherche sur la maladie d’Alzheimer. Il a mis en avant 36 facteurs qui peuvent influencer la maladie et observe essentiellement trois grands types.

Il a mis au point un protocole par type qui donne des résultats intéressants et prometteurs, ce protocole intervient sur l’alimentation, le statut hormonal, l’inflammation, les toxiques, l’activité physique…Sur les 10 premiers patients ayant suivi quelques mois le protocole, 9 ont connu des améliorations significatives.

Son livre « La fin d’Alzheimer » est destiné aux patients déjà en prise avec la maladie et aux personnes ayant un risque élevé de développer la maladie, le livre donne toutes les clefs pour inverser le déclin cognitif.

Les principaux fauteurs de trouble sont une consommation trop importante de sucre, de produits caramélisés, mais aussi l’hyperperméabilité de l’intestin (intolérance au gluten), une carence en cholestérol, des médicaments nocifs pour le cerveau, l’alcool.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’inverser la tendance, en changeant son alimentation, en pratiquant de l’exercice physique, des cures de détox, voir de jeûnes, en ayant une hygiène de vie équilibrée, éviter les grignotages entre les repas, dormir suffisamment, sortir, bouger, avoir des liens sociaux, des contacts chaleureux…

Eh !, une étude a permis de mettre en avant que s’adonner régulièrement à des activités créatives, des changements d’habitudes, des travaux de réflexion favorisent la création de nouveaux circuits neuronaux.

Pour aller plus loin, en savoir plus, quelques références de livres :

« Ces glucides qui menacent notre cerveau » de David Perlmutter avec une préface du Professeur Henri Joyeux

« L’alimentation ou la troisième médecine » du Dr Signalet

« En finir avec le diabète » de Jean Brice Thivent

Site : alsacenaturo.com

 

 

Et si je me permettais d’être moi-même ?

Et si je me permettais d’être moi-même.

Thème de la conférence donné par Alexandre MARELILLE le 24 mai à Soultz

C’est le suivi de la formation, des enseignements de Lise Bourbeau qui a amené Alexandre Marelille Ostéopathe sur Soultz à changer sa vision de la vie et à vouloir partager les enseignements reçus.

Comment être soi-même ?

Plus que toujours cette interrogation est importante à l’heure d’aujourd’hui. Aujourd’hui, la pression et la dépression sont plus que jamais d’actualité.

Etre soi, c’est : être en phase avec ce que nous disons, ce que nous faisons, pensons, voulons, sentons, avons. C’est ETRE NATUREL.

Les obstacles, les freins sont les cinq blessures (selon Lise Bourbeau) qui nous ont imprégnés dans notre enfance et plus précisément de 0 à 6 ans.

Ce que nous avons ressenti enfant (justifié ou pas) nous accompagne toute notre vie, ainsi nos difficultés d’aujourd’hui peuvent venir de notre vécu dans notre enfance.

Les cinq blessures sont le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice.

C’est la façon dans nous avons perçu notre vie étant enfant qui laisse ses traces, ses blessures.

Et si j’étais moi-même, là à cet instant précis, qu’est ce que je ferais ?

Quel est le besoin que cela pourrait combler ?

Comment redevenir soi-même ?

Par une auto-évaluation de comment je suis aujourd’hui.

Par une prise de conscience de ses peurs, ses croyances.

En apprenant à s’AIMER, à s’autoriser à avoir des faiblesses, des peurs.

En mettant concrètement des actions en place.

Lise Bourbeau  ses livres :
Ecoute ton corps – Les cinq blessures qui nous empêchent d’être nous-mêmes.

https://www.ecoutetoncorps.com/fr/
https://www.lisebourbeau.com/fr/

Soirée musique et chants

Nous avons passé une superbe soirée, mardi 12 décembre dernier au restaurant l’Espérance de Wissembourg.

Cette soirée musique et chants a débuté par quelques airs de Noël, interprétés par Pascal Léval à la flûte à bec.

Puis, ce sont Suzanne Stoetzel et Jean-Michel Demelt, au chant et à la guitare, accompagnés par Nicolas à la batterie, qui ont pris place sur la scène.
Ils ont d’abord fait un petit concert de variétés, des chansons des années 60 à nos jours. Puis ce fut le karaoké. Chacun pouvait choisir ses airs préférés parmi une centaine de chansons. Une participante a même apporté ses propres chansons sur clé USB !

Un hommage a été rendu à Johnny Hallyday, célèbre chanteur décédé la semaine précédente.

Chacun(e) pouvait apporter ses bredele pour des dégustations.

Ce fut un moment de détente, pour changer des conférences « sérieuses » qui reprendront dès le mois de janvier.

Un remerciement spécial à Nicolas à la batterie, qui est venu spécialement et bénévolement de Strasbourg pour co-animer cette soirée.

Rendez-vous est pris pour la prochaine conférence le 23 janvier à Wissembourg, sur le thème des problèmes de la prostate et de l’andropause.

Rendez-vous sera pris également l’année prochaine pour une nouvelle soirée musique-chants-détente !

Le comité de l’A.D.E.S. vous souhaite de passer de belles fêtes de fin d’année dans la joie et la bonne humeur. Portez-vous bien !

Conférence la Naturopathie

La conférence donnée par le naturopathe Pascal Léval le 21 novembre dernier à Wissembourg était intéressante.

Le conférencier a d’abord donné un bref historique de sa méthode, qui puise ses origines dans la Grèce antique avec notamment le fameux Hippocrate.

Il a ensuite présenté le fondateur de la Naturopathie française, Pierre-Valentin Marchesseau. Puis, expliqué précisément la différence entre Naturopathie, Naturothérapie, Homéopathie, et Phytothérapie, ces techniques étant parfois confondues.

Il a expliqué ensuite les différents principes de la méthode, et les 10 techniques de santé qu’elle contient. Celle-ci ne se limite pas à l’alimentation et aux plantes, comme le croit beaucoup de monde. Elle n’est pas non plus un soin énergétique, même si des naturopathes en font.

Pour finir, il a expliqué le déroulement d’une consultation, qui, d’une durée d’une heure à deux heures, est en général plus longue qu’une consultation médicale.

En conclusion, il a déploré l’absence de reconnaissance de sa profession, en imaginant comment celle-ci pourrait fonctionner à l’avenir.

En bref, un panorama complet et bien présenté, qui a permis au public de connaître les tenants et les aboutissants de la méthode.

Pour plus d’informations : www.pascal-leval.fr

La crise de la ménopause !

Le 26 septembre dernier, la conférence donnée à Wissembourg par le Dr. Karina Peterson était fort intéressante.
Celle-ci a d’abord précisé ce qu’est exactement la ménopause et quelques notions de base ; puis, les différents symptômes pouvant survenir à cette période de la vie de la femme. Elle a ensuite expliqué les différents traitements médicaux existants, puis les alternatives possibles avec les méthodes naturelles.
Déplorons la quasi absence d’hommes et de jeunes femmes à cette conférence, car même si le sujet ne les touche pas directement, il concerne de près ou de loin tout le monde.

Visite du Jardin Hyménoptera

Après la visite du Jardin Ecol’Logic de Wingen l’année passée, la visite du jardin Hyménoptéra samedi 7 octobre dernier, a été passionnante, malgré le froid automnal de cette après-midi. Ce jardin de quelques ares, situé à Obersteinbach et dédié principalement aux insectes et notamment aux hyménoptères, brille par son originalité.

Notre guide, Sébastien Heim, a une première formation d’horticulteur. Il s’est passionné pour la sauvegarde de la biodiversité et la permaculture.

Au cours de cette visite de presque deux heures, nous avons pu admirer des plantes cultivées, sauvages, rares, mellifères, potagères, médicinales, … Pour la faune, des abeilles sauvages et l’ichneumon, un insecte rare, entre autres.

Sébastien nous a expliqué la grande perte de biodiversité de ces dernières décennies. Il donna pour exemple les quantités d’insectes qui se retrouvaient sur les pare-brise des voitures il y a 20 ou 30 ans, bien moindres aujourd’hui. «En trente ans, 80% de la biomasse des insectes a disparu.»
«Il y a trop d’apiculteurs dans la région», par rapport à la nourriture disponible pour les abeilles, déplora-t-il, en prônant plutôt la sauvegarde de l’abeille sauvage que l’élevage de l’abeille domestiquée.
Ce père de famille lança également un appel, aux visiteurs qui le souhaitent et qui en ont la possibilité, de faire comme lui, sa part pour la préservation de cette biodiversité.
Cette visite a également été parsemée de conseils de jardinage intéressants.

Ce jardin a également reçu la deuxième place au concours transfrontalier  « Jardiner pour la biodiversité » qui a été décerné tout récemment.

Jardin Hyménoptéra, 7 rue Principale, 67510 OBERSTEINBACH
Page Facebook : https://www.facebook.com/Hymenoptera-Le-Jardin-%C3%89cologique-132936827340317/

Marche amicale du 25 juin

Ce fut une balade fort sympathique dimanche sur les hauteurs aux alentours du Gimbelhof, près de Lembach.
Suzanne Stoetzel nous a d’abord initié à un échauffement de Chi Gong pour éveiller nos énergies et nous préparer au parcours prévu.
Au fil de ce parcours, Suzanne, nous a rendu attentifs à la variété et à la disparité de la végétation nous entourant.
Notre balade a également été ponctuée de pauses pour ressentir l’énergie du lieu, variable d’un endroit à un autre en fonction de l’environnement, du type d’arbres dans le secteur, de l’orientation Nord, Est, Ouest ou Sud.
On s’est pris le temps de capter l’énergie environnante avec nos pieds pour l’énergie de la terre, la tête et la paume de nos mains pour l’énergie du ciel et de ressentir, exercice plus ou moins facile en fonction des personnes.
Expérience intéressante, il faut dire que lorsqu’on  marche, on ne fait pas toujours attention à ce qui nous entoure, notamment en groupe, en discutant avec les uns et les autres, et on passe à coté des merveilles de la nature.
La matinée s’est terminée par un moment de convivialité autour d’une table,  pique nique pour les uns, restaurant pour les autres.
Merci à Suzanne.

Françoise 

Conférence sur la Bioénergie

La conférence sur la Bioénergie animée par Ingrid Petit était très intéressante,

La bioénergie permet de mesurer de manière extrêmement fine les énergies du corps, en quelque sorte un scanner énergétique intégral du corps non invasif.

L’interprétation demande une expertise de la part du praticien et permet de conseiller au receveur des axes de changements de son hygiène de vie notamment, afin de retrouver un meilleur équilibre.

Par la suite un bilan énergétique permet de mesurer les évolutions qui se sont produits au sein du corps.

Ingrid a beaucoup insisté sur l’importance de notre hygiène de vie dans l’apparition des maladies. Même si l’héritage joue son rôle dans le cadre de notre santé, d’autres facteurs ont un grand impact, ainsi notre lieu de vie, le cadre du travail, la gestion de nos émotions, notre état d’esprit plutôt positif ou plutôt négatif, mais aussi notre alimentation. Les émotions influencent notre champ énergétique, avoir une attitude positive est extrêmement important.

La maladie est le produit final d’un processus.

Prendre soin de soi, tous les jours un peu, écouter les signes, alléger son sac à dos.